La déshydratation chez les personnes âgées

mis en ligne le 17/06/2019 par Michele

La déshydratation chez les personnes âgées

La déshydratation est le résultat d’un manque d’eau dans l’organisme. Elle peut avoir des conséquences graves si la personne concernée ou son entourage ne prend pas les mesures nécessaires.

Parmi les personnes à risques, nous avons les personnes âgées.

Quelles sont les symptômes et les traitements ? Comment réagir face à la déshydratation ? Quelles sont les mesures préventives à mettre en place ?

Reconnaître la déshydratation chez les personnes âgées

La déshydratation est un déséquilibre entre les apports et les pertes hydriques.

Les causes de la déshydratation

La déshydratation tout particulièrement chez les personnes âgées, peut être la conséquence :

  • D’un oubli. La personne âgée n’a tout simplement pas ressenti la soif
  • Du vieillissement avec la diminution de la sensation de soif, la diminution de concentration du rein. La réserve en eau diminue avec l’âge. Après 60 ans, la teneur en eau n’est plus que de 52% chez l’homme et 46% chez la femme
  • De pertes anormales en eau à cause de la fièvre, de la canicule, des vomissements, activité intense, diabète
  • La personne âgée ne reconnait plus les signes en raison d’une dépression, d’une confusion, d’une désorientation
  • D’une perte d’autonomie de la personne âgée, d’une diminution des forces
  • De causes environnementales comme la perte de repères, température extérieure en été, chauffage en hiver
  • D’une maladie comme la maladie d’Alzheimer (perte du réflexe de boire, perte de repères et perte de mémoire) ou d’une affection telle que l’incontinence urinaire, la diarrhée, la fièvre, les vomissements
  • De problèmes neurologiques : handicap, paralysie, trouble de la déglutition, dysphagie
  • De traitements médicaux ou de médicaments (diurétiques, laxatifs ...)

Ces causes peuvent être à l’origine de la déshydratation ou l’aggraver.

Il est donc important que la personne âgée s’hydrate régulièrement.  Le signe le plus courant et significatif de la déshydratation : avoir soif. Cela signifie que la personne âgée est déjà déshydratée.

Les symptômes de la déshydratation

Chez la personne âgée, la déshydratation sera visible par :

  • Une baisse de l’attention, la sécheresse des muqueuses de la bouche, une grande fatigue
  • Une diminution de la production de sueurs et d’urines
  • La fièvre sans raison manifeste, des maux de tête
  • L’accélération du pouls
  • Des vertiges, conséquence d’une baisse de la tension artérielle
  • Des nausées et des vomissements
  • La confusion, la constipation
  • Une perte de poids significative sur une courte période. La pesée permet de voir les changements dans la balance hydrique. Le médecin peut avoir recours à l’échelle de couleur de l’urine comme degré d’hydratation

Il est important de réagir vite, la déshydratation peut conduire chez la personne âgée à des convulsions voire des troubles de la conscience tels que le coma.

Un bilan peut parfois être nécessaire en cas d’hospitalisation à la suite d’une déshydratation avec des troubles de la vigilance. Une prise de sang sera réalisée pour estimer le niveau de concentration des sels minéraux dans le sang. Des examens complémentaires peuvent être demandés pour comprendre la cause de la déshydratation.

Prévenir la déshydratation chez les personnes âgées

Les personnes âgées ne ressentent pas forcément la soif.

Prévenir la déshydratation chez les personnes âgées est primordiale. Certaines situations appellent à une vigilance accrue comme :

  • Une poussée fiévreuse : la personne âgée ne doit pas trop se couvrir (vêtement léger en coton) et veiller à boire toutes les 15 minutes
  • Une séance de sport : la personne âgée s’hydrate avant, pendant et après la séance.
  • Une vague de canicule : il est requis de boire toutes les 20 minutes environ de l’eau minérale et de préparer du bouillon de légumes, ne pas sortir pendant les heures chaudes, rester dans une pièce au frais (volets fermés en journée), de porter un vêtement ample et en coton, se rafraîchir tout au long de journée (brumisateur, douche)

Cette prévention passe aussi par l’environnement et lieu de vie de la personne âgée :

  • Rafraîchir le domicile de la personne âgée : la technique par évaporation est efficace tant qu’il ne fait pas 40°C
  • Rafraîchir l’air qui rentre dans une pièce en mettant un drap mouillé devant les fenêtres

Traiter la déshydratation chez la personne âgée

La première chose est de se réhydrater. Il est recommandé d’utiliser des solutés de réhydratation, ou de mélangez 6 cuillères à café de sucre en poudre et une cuillère de sel dans un litre d’eau potable.

Dans le cas où la déshydratation est la conséquence d’une diarrhée, un régime alimentaire à base de riz, carottes cuites, pommes et coings cuits et bananes est conseillé.

Si la personne âge n’est plus consciente, une perfusion intraveineuse est posée.

La déshydratation chez la personne âge est à prendre avec vigilance.  La déshydratation peut compliquer certaines maladies comme les infections pulmonaires, l’hyperthermie. Les conséquences peuvent aller jusqu’au décès.

Sensibiliser face à la déshydratation des personnes âgées

Il faut veiller à une hydratation du corps même hors situations propices. Il est important de compenser les pertes en eau dû à la peau, l’appareil respiratoire, le système digestif.

Prévenir la déshydratation chez la personne âgée passe par la sensibilisation.

En EHPAD, le personnel est formé pour veiller à ce que la personne âgée s’hydrate régulièrement. Entre autres, par :

  • La mise en place d’actions préventives notamment en informant la personne âgée et ses proches de l’hydratation
  • L’apport en eau quotidienne avec des bouillons de légumes, un verre à proximité de la personne âgée tout au long de la journée
  • L’augmentation de l’apport en aliments riches en eau lors des repas
  • Des apports en eau en petite quantité mais fréquente et de façon plus soutenue lors de contexte particulier (température élevé, chauffage, fièvre, personne âgée sous traitement)
  • Des boissons variés (eau, thé, jus de fruits…)
  • Une vigilance quant au poids, à la concentration des urines, à l’état de la muqueuse buccale
  • Une collaboration avec l’ergothérapeute pour faire face aux éventuelles difficultés de la personne âgée dans la prise des objets (verre spécial…)

Notez cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
4 votes
Profile Michele
Rédactrice : Michele

Agée de 54 ans, Michèle est responsable de la rédaction des actualités et dossiers sur le thème de l'immobilier et de l'hébergement pour seniors. Après avoir travaillé 10 ans au sein d'une maison de retraite, Michèle souhaite, à travers ses écrits, informer et guider les seniors vers une solution adaptée à leur profil et à leurs besoins.

> Voir tous les articles de Michele
Vous recherchez une maison de retraite ? Nous référençons plus de 8000 résidences retraite médicalisées sur toute la France.